À l’orée de l’ombre

S’il faut écrire du bout des doigts*

écrire avec la langue écrire pour les oreilles les peaux les cendres –

soit.

La poésie broie le noir brûle

Et fait frissonner

La poésie hurle – braille ?

Et fait des nouveaux mondes de nos obscurités

*Version audio disponible : https://tremble.fr/radio-kos/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s