La première goutte de pluie

Paris me fait sourire*

Où l’on n’est déjà plus

Un jour c’est l’automne 

La tournée des adieux

Jusqu’à se retrouver

Quand la nuit tombera

Les feuilles 

Les côtés de la bouche ?

Ligne 60

Où l’on fait de grands signes pour que le monde s’arrête

Se serre à deux inconnues sur le siège 

Chaleur diffuse intime – rencontre équatoriale

Quatre copains nez en l’air les yeux rivés sur les listes placardées sur le portail de l’école 

Je cherchais des livres eux se couraient après se sautaient dans les bras 

Je cherchais à m’enfuir eux ne se doutaient de rien 

On persiste à enfouir les pieds dans le sable du square et si on ferme les yeux si on le veut vraiment 

La rumeur de la ville peut devenir ressac 

Et puis

Un matin à la fenêtre

Avant même sous la couette

Que l’on enroule plus fort autour de soi comme un sarcophage un bouclier temporel un mirage

On l’entend 

C’est à dire – on entend

Le silence qui bruisse 

Le bleu du ciel froissé 

Les branches qui s’agitent

La première goutte de pluie

*Version audio disponible : https://tremble.fr/radio-kos/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s